Solliciter l'entourage pour son projet, bonne ou mauvaise idée?

Solliciter l’entourage pour développer son projet, bonne ou mauvaise idée?

Quand on veut monter un projet, c’est bien connu, le premier réflexe est de solliciter l’entourage, les amis, les connaissances…Ce qui est une bonne chose en soi à condition de connaître les pièges à éviter dans une collaboration qui est tout sauf professionnelle. Et c’est une question de bon sens que de se demander si c’est une bonne ou une mauvaise idée de solliciter l’entourage pour un projet professionnel . Voyons les pièges à éviter:

Piège N°1

Le laxisme: la relation professionnelle prend difficilement le dessus sur la relation amicale ou familiale. Il faut dire que c’est vite compliqué de respecter des délais quand on va prendre un verre juste après, aller au cinéma ou faire la fête. Le risque est de remettre à plus tard le travail pour ne pas « casser l’ambiance ». Le projet avance bon gré malgré ce qui peut s’avérer très décourageant.

Piège N°2

La dépendance émotionnelle: Qu’il s’agisse d’une personne de l’entourage proche ou la connaissance d’un ami, c’est inévitable. Il y’a un niveau d’affect qui entre en jeu et qui peut très vite biaiser les exigences du demandeur. On prend plus facilement en compte les susceptibilités quand on connaît l’histoire de la personne. Le contexte sentimental peut alors venir influencer les décisions professionnelles. Le risque étant de revoir ses exigences à la baisse pour ménager un ami ou une connaissance qui a des problèmes dans sa vie privée par exemple.

Piège N°3

Le manque d’engagement: par définition l’aide amicale ou bénévole est une aide apportée sur du temps libre. Très concrètement votre projet passe après toutes les priorités, les obligations et les « choses à faire » de celui ou celle qui vous vient en aide. Et puis après tout votre projet, pas le sien ! Les enjeux ne sont clairement pas les mêmes pour le demandeur et l’aidant. Il y’a un vrai déséquilibre à ce niveau là. Et même avec toute la bonne volonté du monde le risque pour le demandeur est de devoir attendre que l’aidant soit disponible ou pire encore, de devoir lui courir après ou relancer à plusieurs reprises pour trouver un créneau. #perte_d_energie.

Solliciter l'entourage pour développer son projet, bonne mauvaise idée?

Piège N°4

L’attrait de la gratuité: Quand on démarre un projet professionnel, il n’est pas rare d’être en manque de budget. Et dans ce cas une aide amicale ou bénévole est disons-le la bienvenue. Toutefois le risque c’est que la gratuité n’est pas toujours synonyme de professionnalisme et dans le pire des cas cela peut même conduire à un manque de qualité ou à un travail bâclé.  Il va de soi que nous parlons ici des amis et connaissances sollicités dans un domaine qu’ils ne maîtrisent pas. Si vous avez  la chance d’avoir dans votre entourage des juristes en droit des affaires, des comptables, des développeurs web, des marketeurs…. qui vous aident gracieusement, ça c’est une autre histoire.

Piège N°5

Les risques de fâcheries : Lorsque l’affecte se mêle au professionnel, on le sait, les enjeux ne sont clairement pas les mêmes pour le demandeur et l’aidant. Le risque est une altération de la relation qui peut parfois conduire à de vraies disputes ou dans une moindre mesure une frustration inavouée voire refoulée chez le demandeur. Et là il n’y a plus qu’à recommencer ou chercher quelqu’un d’autre. #perte_de_temps!

Moralité

On peut croire que passer par l’entourage pour développer un projet professionnel fait  gagner du temps, économiser de l’argent mais en réalité c’est souvent l’inverse qui se produit. Le risque pour le demandeur est de se retrouver dans une spirale affective qui prend le dessus sur le projet en lui-même. La peur de déranger, de heurter les susceptibilités conduit à une perte d’énergie qui est autant une perte de temps dans l’avancée du projet.

Il est donc important de poser des limites. Une bonne organisation de la part du demandeur mais aussi de la personne qui vient en aide est de mise. Et surtout surtout bien se mettre d’accord dès le départ sur le déroulé des évènements. Essayer de structurer un minimum. Plus facile à dire qu’à faire…

Cela dit, force est de constater que faire appel à un professionnel vous mettra toute de même en position de force dans vos exigences. Le professionnel aura une obligation de résultat que n’a pas forcément l’ami ou la connaissance. Vous pourrez exiger des délais, structurer votre projet, lui donner une envergure qui vous fera gagner en confiance et en crédibilité. Faire appel à un “pro” vous aidera à garder toute votre énergie et à vous canaliser sur l’essentiel de votre projet. Maîtriser son avancée et planifier son évolution. En claire mettre toutes les chances de votre côté.

C’est le prix de la sérénité! Après tout chacun son métier. Et disons-le celui de votre entourage c’est avant tout de vous soutenir moralement  dans votre projet ce qui est déjà beaucoup.

 

Cet article vous a plu vous aimerez aussi:

7 clés qui vous aideront à garder le cap si vous travaillez de chez vous
Communiquer stratégiquement, la formule gagnante pour les entrepreneur(e)s 

 

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez nous

Ecrivez-nous pour toutes questions!

En cours d’envoi

© YOOSTART 2017 | Mentions Légales | CGU | CGV

X
- Entrez votre position -
- or -
563ac1651cb8f08fff9d354257ec336ePPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account